• Yvan Pilon

Ventes d'unifamiliale, Châteauguay, Mercier et Beauharnois dans le top 100 québécois


La firme JLR a publié cette semaine le portrait du prix des unifamiliales dans les 100 municipalités du Québec ayant enregistré le plus grand nombre de transactions au cours de l’année 2018.


Trois municipalités de la région se retrouvent dans le palmarès : Châteauguay, Mercier et Beauharnois.


Châteauguay

Châteauguay a enregistré 577 transactions en 2018, ce qui lui vaut une enviable 20e position dans le classement des municipalités québécoise ayant eu le plus de transactions. Ceci place Châteauguay devant des municipalités telles que Boucherville (557 transactions), Candiac (395 transactions), Rimouski (500 transactions), Vaudreuil-Dorion (561 transactions), Salaberry-de-Valleyfield (505) et Victoriaville (572 transactions). Bref, la vitalité du marché immobilier de Châteauguay est indéniable.



Le prix médian 2018 est de 238 750 $ ce qui vaut à Châteauguay le 60e rang parmi les 100 municipalités analysées. L’étude montre que l’évolution du prix médian depuis 2017 et depuis 10 ans est plutôt modérée. En effet, le prix médian de 2018 a augmenté de 2% par rapport à 2017, ce qui place la municipalité au 66e rang. Sur dix ans, le rendement pour les propriétaires d’unifamiliales se situe à 33 %, ce qui classe Châteauguay en 80e position dans le classement.


Avec un marché aussi actif, il est surprenant de constater cette faible variation du prix médian depuis 10 ans. Châteauguay semble perçu comme une municipalité accueillante pour les premiers acheteurs. Par contre, lorsque les personnes achètent leur deuxième ou troisième propriété, habituellement plus dispendieuse que la première, ils semblent alors privilégier d’autres municipalités.


Cependant, on constate depuis le début de l’année 2019, un renversement de tendance. Pour les trois premiers mois de l’année, le prix de vente médian est passé à 255 000 $ soit un bond de 10 % si l’on compare avec la même période en 2018. Ceci est une statistique intéressante pour les vendeurs châteauguois.


Mercier

La municipalité de Mercier a enregistré 252 transactions pour la même période, ce qui la positionne au 57e rang pour le nombre de transactions. Avec un prix de vente médian se situant à 289 998 $, ce qui lui vaut le 38e rang, Mercier fait partie d’un groupe de municipalités qui voient leur prix médian dans une fourchette comprise entre 284 000 $ et 290 000 $ : Mascouche, Pincourt, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Repentigny et Terrebonne.




En comparant le prix médian 2018 à ceux de 2017 et 2008, on note des majorations importantes du prix. De 2017 à 2018, le prix médian s’est accru de 5 %, ce qui place Mercier au 33e rang du palmarès et de 46 % sur dix ans pour une 31e position.

Bien que l’activité immobilière y soit moins active qu’à Châteauguay, le prix médian des unifamiliales à Mercier surpasse celui de Châteauguay de 21%. De plus la variation en pourcentage du prix médian entre 2018 et 2017 fut 2,5 fois plus grande à Mercier qu’à Châteauguay (5 % contre 2%). Bref, moins de transactions à Mercier, mais des transactions de plus grandes valeurs.


Beauharnois

Finalement, Beauharnois complète le trio des municipalités de la région faisant partie du top 100 des villes de la province ayant eu le plus de transactions immobilières. Avec ses 158 transactions, Beauharnois se classe au 95e rang des municipalités avec le plus de transactions.


Avec un prix médian de 237 500 $, soit 1 250 $ de moins qu’à Châteauguay, Beauharnois se classe au 62e rang pour le prix médian. Par contre, les statistiques suivantes sont très intéressantes pour les propriétaires de Beauharnois. Entre 2017 et 2018, le prix médian a augmenté de 8 % ce qui représente la 16e plus forte augmentation parmi les 100 municipalités du palmarès. On note un phénomène similaire pour la période des dix dernières années alors que le prix médian a augmenté de 51 %, soit le 20e meilleur rendement parmi les 100 municipalités répertoriées.


Bref, il semble que l’essor économique que vit Beauharnois ces dernières années se reflète sur le prix des transactions immobilières qui sont à la hausse. Il y a tout lieu de croire que le marché immobilier sera favorable aux propriétaires au cours des années à venir.


La passion de l'immobilier et des gens