• Yvan Pilon

Retour sur l'année immobilière 2021 à Châteauguay



L’année 2021 a vu le marché de l’immobilier atteindre des seuils bien au-delà des prévisions des analystes du secteur. Pour tout le Québec, le nombre de ventes d’unités résidentielles a diminué de 3 % alors que le prix de vente médian des maisons unifamiliales a atteint le niveau record de 362 000 $ en hausse de 24 % depuis un an.


Les données immobilières propres à Châteauguay sont sensiblement en lignes avec les données provinciales. Les ventes d’unifamiliales ont atteints un sommet historique avec 632 unités de vendu, en légère hausse par rapport à 2020. Par contre, les ventes de copropriétés ont déclinés de 24,1 % comparativement à 2020.

Essentiellement, les ventes de propriétés à Châteauguay ont été tributaire des nouvelles inscriptions arrivant sur le marché tout au long de l’année. D’ailleurs, au 31 décembre 2021, il n’y avait que 43 unifamiliales et une seule copropriété à vendre à Châteauguay, du jamais-vu en fin d’année.


Les prix de vente médian ont touchés des sommets autant pour les unifamiliales (404 900 $, en hausse de 28,9 %) que pour les copropriétés (295 500 $, en hausse de 45,6 %).


Au-delà des prix de vente, les propriétés se sont vendues plus rapidement que jamais sur le territoire de la municipalité. Plus de la moitié des unifamiliales ont été vendues en moins de trois semaines. Pour les copropriétés, le délai de vente de la majorité des vendeurs fut en deçà de deux semaines.


Pour 2022, les analystes tablent sur une stabilisation du marché immobilier. Après la hausse importante de l’année dernière, il est inévitable que le marché reprenne un peu son souffle. Il faut s’attendre à ce que les prix de vente se stabilisent à leurs niveaux des derniers mois. Tant que l’offre de propriétés à vendre sera mince, la pression sur les prix persistera.


En ce début d’année, le marché immobilier demeure toujours largement favorable aux vendeurs. Les propriétés n’ont jamais eu autant de valeurs qu’actuellement. Il faudra toutefois garder un œil sur l’évolution des taux d’intérêt. Une augmentation des taux hypothécaires pourrait venir ralentir l’ardeur des acheteurs.





11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout