• Yvan Pilon

Marché immobilier de Mercier : la COVID ? Connais pas !


Après un mois d’avril difficile marqué par la mise en place de plusieurs mesures sanitaires liées à la COVID-19, le marché immobilier de Mercier s’est relevé de brillante façon au mois de mai 2020.

Bien sûr, les chiffres de mai 2020 sont légèrement en recul face aux données de mai 2019, mais depuis la reprise des activités de courtage immobilier le 11 mai dernier, le marché immobilier de Mercier a retrouvé une bonne partie de son dynamisme d’avant COVID.


En mai 2020, il s’est conclu 17 ventes d’unifamiliales sur le territoire de Mercier, en baisse de 3 seulement par rapport à la même période l’année dernière, mais en hausse de 70% par rapport aux chiffres du mois d’avril 2020. Il est bon de noter que bon an mal an, il se vend en avril et en mai, entre 15 et 23 propriétés par mois depuis 2016. Avec ses 17 ventes, le mois de mai 2020 se positionne donc comme un mois normal.


Le nombre de nouvelles inscriptions a aussi rebondi au cours du mois de mai. Après avoir touché un plancher avec seulement 9 nouvelles inscriptions en avril 2020, celles-ci ont pratiquement doublé (17) au mois de mai. Ce chiffre se situe légèrement sous la moyenne (19) des quatre dernières années.

Le nombre de propriétés sur le marché a légèrement fléchi entre la fin avril et la fin mai, passant de 40 à 38. Par contre, en comparant avec le mois de mai 2019, la baisse est nettement pus importante, passant de 60 à 38, ce qui représente une diminution de 37%.

Cette offre limitée de propriétés est l’un des principaux facteurs qui maintiennent les prix de vente à des niveaux records à Mercier, et ce, malgré la crise sanitaire actuelle. Le prix de vente médian est d’ailleurs fortement en hausse de 22 % par rapport au mois de mai 2019 (405 000 $ contre 332 500 $). Bref, le mois de mai a été très profitable aux vendeurs de Mercier.

Voici le portrait des 38 unifamiliales à vendre à Mercier en date du 1er juin :

Malgré la crise sanitaire qui règne actuellement, les acheteurs sont présents et le marché immobilier continue à être favorable aux vendeurs. Vous songez à vendre ? Compte tenu de l’offre limitée de propriétés à vendre, le moment est actuellement propice pour l’inscription de nouvelles propriétés sur le marché.

Comme mentionné plus haut, l’offre est mince, mais elle est là. Les acheteurs se doivent donc d’être vigilants et être prêts à prendre une décision rapidement une fois qu’ils ont identifié une propriété qui satisfait leurs besoins.


Yvan

70 vues

La passion de l'immobilier et des gens