• Yvan Pilon

Le 1er trimestre 2021, un marché attrayant pour les vendeurs à Châteauguay !


À retenir :

  • Le nombre de propriétés à vendre n’a jamais été aussi bas

  • En moyenne, le prix de vente des propriétés a été supérieur au prix demandé

  • Nombre d’unités vendues en baisse par rapport à 2020

  • Une propriété sur deux s’est vendue en moins de 16 jours

La loi de l’offre et de la demande !

La baisse du nombre de propriétés à vendre s’est poursuivie au cours des trois premiers de l’année 2021. Depuis 2016, cette diminution se vérifie d’année en année, autant pour les unifamiliales que pour les copropriétés. Par ailleurs, la demande des acheteurs ne s’estompe pas. Même qu’elle va plutôt dans le sens contraire. Ces deux constats sont les ingrédients parfaits pour l’émergence d’un marché immobilier favorisant les vendeurs et par ricochet, pour un marché devenant très difficile et même frustrant, pour les acheteurs.


Seulement depuis l’année dernière, le nombre de propriétés à vendre est en baisse de plus de 25 % pour les unifamiliales et de plus de 55 % pour les copropriétés. Depuis 2019 ? La diminution des propriétés à vendre est encore plus importante : unifamiliales en baisse de 64 % (de 193 à 70), copropriétés en baisse de 84 % (de 63 à 10) !


Quelques éléments explicatifs


Quelles sont les raisons du niveau historiquement bas de l’inventaire des propriétés à vendre actuellement ? Voici certaines pistes de réflexion :

  • Les gens sont peu entichés à vendre leur propriété en ces temps de COVID;

  • Avant de mettre leur propre propriété à vendre, les gens souhaitent d’abord acheter une nouvelle propriété (ce qui est difficile);

  • Bien qu’ils puissent vendre leur propriété à fort prix, les gens savent aussi qu’ils devront débourser une somme importante pour l’achat d’une nouvelle propriété. Ils optent donc pour rénover leur propriété plutôt que de la vendre et d’en acheter une nouvelle;

  • La crise sanitaire amène son lot d’incertitudes sur l’économie et les emplois. Compte tenu de ce contexte, les gens privilégient la stabilité pour le moment.

Étant donné la faiblesse de l’offre de propriétés à vendre, il n’est pas surprenant de constater que les ventes sont à la baisse comparativement à l’année dernière. Il est bien difficile pour les acheteurs de passer à l’action si les vendeurs ne sont pas au rendez-vous.

Le prix de vente médian poursuit son ascension


Cette rareté de l’offre combinée à une demande soutenue de la part des acheteurs vient naturellement pousser les prix de vente à la hausse… et les délais de vente à la baisse.


Le prix de vente médian des unifamiliales à Châteauguay a fait un bond de 100 000 $ depuis l’année dernière pour s’établir à 380 000 $. Pour leur part, les copropriétés ont vu leur prix de vente augmenter de 66 500 $ depuis un an pour atteindre le plateau de 265 000 $.


La vigueur du marché a fait en sorte que de nombreux vendeurs ont reçu plusieurs promesses d’achat pour leur propriété. Ainsi, une multitude de ventes se sont conclues à un prix supérieur au prix demandé. Entre janvier et mars, les prix des ventes des unifamiliales et des copropriétés ont surpassé le prix demandé de 6 % en moyenne.


Sans surprise, les délais de vente n’ont jamais été aussi courts. Plus de la moitié des vendeurs ont vendu leur propriété en moins de deux semaines et demie. Du jamais vu !


Perspectives pour les prochains mois : un marché immobilier favorable aux vendeurs


Rien ne laisse présager un essoufflement du marché immobilier au cours des mois à venir. Avec l’arrivée des vaccins, l’espoir est de retour, malgré une troisième vague COVID déjà présente. Il est fort probable que le nombre de propriétés sur le marché demeurera minime, ce qui maintiendra les prix à des niveaux élevés. De plus, le phénomène favorisant l’arrivée de nouveaux résidants dans la région ne semble pas sur le point de s’estomper. Le contexte immobilier demeurera donc favorable aux vendeurs.


Pour les acheteurs, la préparation est la clé du succès. Il est essentiel d’identifier clairement vos besoins et votre budget. Il est primordial d’obtenir une préautorisation hypothécaire de votre institution financière. Ce document vous permettra de connaître vos limites budgétaires et aussi de prouver à un éventuel vendeur que vous avez les fonds nécessaires pour acheter sa propriété. Dans un marché en effervescence comme c’est le cas actuellement, s’allier à un courtier est une bonne stratégie. Celui-ci sera en mesure de garder un œil sur les nouvelles propriétés arrivant sur le marché et surtout, de vous conseiller judicieusement lorsque viendra le temps de déterminer le prix offert et les conditions à inscrire sur une offre d’achat.


Historiquement, c’est actuellement la période de l’année où les acheteurs sont les plus actifs. Pour les propriétaires qui souhaitent profiter de cette période pour mettre leur propriété sur le marché, il est opportun de s’allier un courtier immobilier. Le courtier assurera un maximum de visibilité à la propriété à vendre, tout en prenant charge de l’ensemble des activités et aspects légaux liés à la transaction.


Vous souhaitez discuter de votre projet immobilier, que ce soit une vente ou un achat, faites-moi signe, il me fera plaisir de vous rencontrer et de discuter de votre projet avec vous.




251 vues0 commentaire