• Yvan Pilon

Bilan 3e trimestre 2022 : Hausse des inscriptions, baisse des ventes, prix de vente toujours élevé


On l’entend un peu partout, que ce soit à la radio, à la télévision, dans les journaux ou sur différents sites internet, la hausse récente des taux d’intérêts ont déjà un impact sur le marché immobilier.


Les données immobilières de Châteauguay et Mercier suivent la tendance observée dans le grand Montréal. Lorsque l’on compare les données du troisième trimestre (juillet, aout et septemre) 2022 à celui de l’année 2021, quatre principaux éléments attirent notre attention.


Indicateurs immobiliers - Ventes unifamiliales au troisième trimestre



1. Nombre de ventes

Le nombre de ventes est en baisse. Autant à Châteauguay (-24%) qu’à Mercier (-3%), le nombre d’unité familiales vendues au troisième trimestre a diminuée par rapport au 3e trimestre 2021. Il faut remonter à au dela de 2016 pour trouver un nombre si faible de vente à Châteauguay et en 2017 pour Mercier.


2. Délai de vente

Il faut dorénavant prévoir plus de temps pour vendre sa propriété. Bien que les délais soient toujours historiquement courts (moins d’un mois), on constate néanmoins que le délai de vente pour le troisième trimestre est en hausse par rapport à l’année dernière à Châteauguay (22 jours, en hausse de 22%) et à Mercier (25 jours, en hausse de 19%).


3. Nombre d’inscriptions en vigueur

Les vendeurs sont davantage présents sur le marché de la revente. Ainsi, après avoir vécu des périodes de rareté sur le marché, on constate depuis quelques mois une hausse constante des propriétés à vendre. Malgré cela, l’offre actuelle demeure toujours inférieure à celle qui existait avant la pandémie. Ainsi, les inscriptions en vigueur à Chateauguay au 30 septembre sont passées de 94 en 2021 à 112 en 2022 (hausse de 19%). Pour Mercier, les inscriptions sont passsées de 27 en 2021 à 49 en 2022 (hausse de 81%).


4. Prix de vente médian

Les trois indicateurs examinés ci-haut devraient normalement favoriser une baisse de prix de vente médian. Ce n’est toutefois pas le phénomène observé. Bien sur, les prix de vente médian sont légèrement en baisse depuis le printemps dernier, un phénomène saisonnier que l’on remarque assez souvent au fil des ans, mais les prix demeurent en hausse par rapport à la même période l’année dernière. À Châteauguay, la hausse est de 11,6 % alors que Mercier a vu le prix de vente de ses unifamiliales grimper de 12,2 % en douze mois.

 

Malgré l’essoufflement apparent du marché immobilier, les prix de ventes médians mensuel à Châteauguay depuis douze mois demeurent supérieurs à ceux de l’année précédente comme le démontre le graphique suivant.



Pour le moment, les prix de vente demeurent donc toujours à des niveaux records malgré toutes les nouvelles préoccupantes des derniers mois.


La clé pour les vendeurs est d’afficher leur propriété à un juste prix. La période d’effervescence que nous avons connu depuis près de deux ans est maintenant chose du passé. Les hausses répétitives des taux hypothécaires ont eu un impact significatif sur les sommes d’argent disponible aux acheteurs pour l’acquisition d’une propriété. C’est pourquoi ceux-ci sont beaucoup moins actifs ces dernières semaines. Cela se vérifie d’ailleurs dans la baisse du nombre de vente.


Un courtier immobilier s’avèrera un conseiller hors pair pour vous expliquer le contexte changeant du marché immobilier et pour positionner votre propriété de façon optimale sur le marché actuel de la revente.


Vous souhaitez en connaître davantage sur le marché immobilier local, sur la valeur de votre propriété dans le marché actuel, sur comment faire une mise en marché gagnante de votre propriété ? N’hésitez pas à me contacter, il me fera toujours plaisir d’en discuter avec vous.



125 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout