• Yvan Pilon

2019 : Le marché immobilier de Mercier en forte hausse

Mis à jour : févr. 14




Le début d’année est un moment propice pour faire le point sur les douze derniers mois de l’année qui vient de se terminer. Pour cette période, le marché immobilier de Mercier a suivi la même tendance de fond observée dans le marché du Grand Montréal : augmentation significative des transactions immobilières, diminution importante du nombre de propriétés sur le marché et conséquemment, augmentation des prix de vente. Bref, on peut qualifier l’année qui vient de se terminer comme étant une année record à plus d’un point de vue. Dans la région immédiate de Châteauguay, c’est Mercier qui a vu son marché immobilier prendre le plus d’expansion au cours de la dernière année. Voyons les détails dans les paragraphes suivants.


Dans un premier temps, le nombre de propriétés de type unifamilial vendues en 2019 a atteint l’impressionnant total de 189 unités. Jamais il ne s’est vendu autant d’unifamiliales à Mercier dans une même année (statistiques disponibles depuis 2010). Ceci, dans un contexte où il a de moins en moins de propriétés à vendre sur le marché.


Le tableau plus bas montre que le nombre de ventes est passé de 157 en 2016 à 189 en 2019 (+ 20,4 %) alors que pour la même période, le nombre de propriétés à vendre au 31 décembre passait de 82 en 2016 à 40 en 2019 (-51,2 %), soit deux fois moins de propriétés disponibles sur le marché !


Demande à la hausse, diminution de l’offre, voilà deux variables qui viennent impacter directement les prix et délai de vente des propriétés. Il n’est donc pas surprenant de constater que le prix de vente médian des unifamiliales soit passé de 282 000 $ à 311 793 $ depuis un an. Pour sa part, alors que le délai de vente médian était de 47 jours en 2018, il s’est établi à 37 jours en 2019. Bref en 2019, les propriétaires ont vendu plus rapidement et à un prix plus élevé !


L’indice VMI(1) (Vigueur du Marché Immobilier) a atteint 68 points en 2019, un sommet depuis 2010 et en hausse de 17 point par rapport à 2018. Bref, l’année 2019 a été très favorable aux vendeurs et pour le moment, rien ne laisse présager un changement de cap pour l’année 2020.


Les propriétaires qui souhaitent profiter du présent contexte favorable pour mettre leur propriété sur le marché seraient avisés de procéder tôt en 2020. La première moitié de l’année s’avère historiquement la plus propice pour vendre une propriété. Par exemple en 2019, plus de six maisons sur dix ont été vendues dans la première moitié de l’année.


Peut-être songez-vous à vendre au cours de la prochaine année ? Le marché est actuellement très favorable aux vendeurs et le moment est propice à quiconque souhaite profiter du marché actuel. Sans aucune obligation de votre part, je peux aller vous rencontrer, discuter de votre projet, vous donner une opinion sur la valeur marchande de votre propriété et vous présenter mon offre de service.



La passion de l'immobilier et des gens